top of page
Rechercher

CDAD 94 - Concours d'éloquence au tribunal judiciaire de Créteil

Huit lycéennes et lycéens inscrits dans quatre établissements du département classés REP se sont affrontés lors de la 1ère édition du concours d’éloquence des lycéens, organisé par le conseil départemental de l’accès au droit du Val-de-Marne, l’association Justice et Ville et l’association du Barreau du Val-de-Marne pour la protection et la défense des droits de l’enfant.

Chaque classe a bénéficié de plusieurs ateliers de préparation avec les juristes de l’association Justice et Ville et les avocates de l’association du Barreau pour la protection et la défense des droits de l’enfants. Au terme de ces ateliers, chaque classe a sélectionné deux élèves pour la représenter lors du concours.

Les lycéennes et lycéens issus des établissements lycée polyvalent de Cachan, Edouard Branly de Créteil, Jean Macé de Choisy-le-Roi et Gutenberg de Créteil ont concouru sur le thème « environnement et santé ». La participation à ce concours des deux lycées de Créteil a été rendue possible grâce à Madame Véronique SAINT-PRIX, déléguée de la préfète en charge de la politique de la ville.

En présence de Monsieur Mathias OTT, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès de la préfète du Val-de-Marne, quatre candidats ont présenté un réquisitoire, et quatre autres une plaidoirie.

Pour la première phase du concours, les huit candidats ont confronté leurs arguments sur l’affaire MAMERE. En octobre 1999, Monsieur MAMERE était invité d’une émission de télévision lors de laquelle l’accident nucléaire de Tchernobyl était évoqué. Il avait notamment qualifié Monsieur PELLERIN de « sinistre personnage ».

Pour la deuxième phase, restait 4 candidats. Ceux-ci ont concouru à propos de l’affaire dites de La montagne d’or. Elle porte sur le renouvellement de la concession d’un projet minier entrainant le déboisement de 1 513 hectares (dont une partie de forêts primaires) en Guyane aux fins d’extraction d’or. Ce projet a finalement été abandonné. Dans le prolongement de cette affaire, un contentieux fictif est développé autour du décès d’un autochtone guyanais aux abords de la concession.

A l’issue du délibéré, le jury a été impressionné par la qualité des prestations et désigné les deux gagnants : Madame Cyanne LE CORRE (procureure de la République) du lycée Jean Macé de Choisy-le-Roi et Madame Fatumata DJAENFAR (avocate de la défense) du lycée polyvalent de Cachan. Elles ont reçu chacune un chèque cadeau de 120 euros.


Le jury, présidé la secrétaire générale du CDAD du Val-de-Marne qui représentait Monsieur Eric BIENKO VEL BIENEK, président du TJ de Créteil et les membres: Madame Valérie CANCELA, directrice de greffe adjointe du TJ de Créteil, Madame Jeanne DILESEIGRES, juriste responsable de projet de l’association Justice et Ville, Madame Véronique SAINT-PRIS, déléguée de la préfète, Maître Julie SILLET, avocate de l’ordre des avocats au Barreau du Val-de-Marne et Monsieur Mathias OTT, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès de la préfète du Val-de-Marne et les candidats.



Un candidat lors de sa plaidoirie.

















La remise des prix.

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page