top of page
Rechercher

Concours d'éloquence au TJ de Créteil – Finale interdépartementale

Huit collégiennes inscrits dans six établissements de l’Essonne et du Val-de-Marne classés REP ou REP+ se sont affrontées lors de la petite et de la grande finale interdépartementale 4ème édition du concours d’éloquence, organisé par les Conseils départementaux de l’accès au droit du Val-de-Marne et de l’Essonne, l’association Justice et Ville, l’association du Barreau du Val-de-Marne pour la protection et la défense des droits de l’enfant et le barreau de l’Essonne.




Dans le prolongement des finales départementales dans le Val-de-Marne et l’Essonne qui ont eu lieu lundi 28 mars, huit collégiennes ont concouru sur le thème de la tolérance : quatre candidates ont présenté un réquisitoire, et quatre autres une plaidoirie.


Dans le cadre de la « petite finale », les quatre collégiennes de chaque département arrivaient 2e dans les rôles d’avocate générale et d’avocate de la défense ont confronté leurs arguments sur l’affaire dite du « gang des barbares », sous le prise d’Emma. Le 20 janvier 2006, Ilan Halimi est enlevé en région parisienne, séquestré puis torturé pendant 3 semaines par un groupe se nommant « le gang des barbares ». Quelques jours auparavant il avait été approché par une jeune femme « Emma ». Il lui est reproché d’avoir servi d'appât contre rémunération de la part de Fofana, elle a séduit la victime et lui a donné rendez-vous en région parisienne.


Dans le cadre de la « grande finale », les quatre lauréates de chaque département ont, quant à elles, confronté leurs arguments sur l’affaire Marc FERYN. En 2009, un jeune apprenti fête ses 17 ans. Parmi les invités de l'anniversaire, figure Marc FERYN, déficient mental de 40 ans. D'abord chahuté par 4 individus, Marc FERYN est ensuite frappé violemment. Au départ, il s’agit d’un jeu dans des éclats de rire et entrecoupés d’applaudissements par les invités. Les brutalités et les humiliations se transforment en un invraisemblable enchaînement de violence. La victime est piétinée, suspendue, frappée avec une casserole au point de déformer l'ustensile, ébouillantée et violée avec un balai. Les actes de tortures durent plusieurs heures. Selon les médecins légistes, son décès est dû à trois facteurs conjugués : traumatisme cérébral, péritonite liée aux perforations anales et traumatisme thoracique.


A l’issue du délibéré, impressionné tant par les arguments juridiques présentés que par la qualité des prestations, le jury a désigné les deux gagnantes de la « petite finale » : Loutfia Mohamed (avocate générale) du collège Schweitzer de Créteil et Margaux Lefevre (avocate de la défense) du collège Perrin de Vitry-sur-Seine ; et les deux gagnantes de la « grande finale » : Alicia Fonseca (avocate générale) du collège Blum d’Alfortville et Alexandra Soylu (avocate de la défense) du collège Brossolette de Villeneuve-Saint-Georges.


Elles ont reçu chacune, un diplôme encadré et un trophée pour chacun (plus gros pour les 4 lauréats). Les lauréates des deux finales ont reçu un chèque cadeau de 100 euros et les collégiennes arrivées secondes un chèque cadeau de 50 euros.

Rendez-vous est pris pour l’édition 2023 !


PHOTO


Les co-présidentes du jury, Madame Claudine ANGELI-TROCCAZ et Madame Sophie BARDIAU, magistrates déléguées à la politique associative et à l’accès au droit, entourées des membres du jury Monsieur Eric BIENKO VEL BIENEK, président du TJ Créteil, président du CDAD 94 ; Monsieur Benjamin DEPARIS, président du TJ Evry, président du CDAD 91 ; Monsieur Stéphane HARDOUIN, procureur de la République du TJ Créteil, vice-président du CDAD 94 ; Madame Caroline NISAND, procureure de la République du TJ Evry, vice-présidente du CDAD 91 ; Madame Solenn DECLERCK, directrice de greffe du TJ Evry, représentée par Madame Cécile TRONCHE, directrice de greffe adjointe du TJ Evry ; Madame Patricia VANDENBROUCKE, directrice de greffe du TJ Créteil ; Maître Edouard BILLAUX, Bâtonnier de l’ordre des avocats du Val-de-Marne ; Maître Laurent CARUSO, Bâtonnier de l’ordre des avocats de l’Essonne ; Monsieur Jean-Jacques PORCHERON, président de l’association Justice et Ville ; Madame Fatima MARZOUK, conseillère technique établissement et vie scolaire.


PHOTO 2


Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page